Interlude musical

Tiens je suis passé chez mon disquaire (enfin pas vraiment plutôt celui de chez Amazon) et j’ai été fier de soutenir la création française qui fleure bon le fromage bien de chez nous.

Bien entendu je continue à tester d’autres choses sans passage par la case « tu raques »

Petit papa dopi quand ton mail m’arrivera n’oublie pas que j’achète aussi!!

Nicolas Comment – Nous étions Dieu

ARLT – La Langue

A tester aux adresses habituelles et/ou à acheter chez tous les bons disquaires

Publicités

Copyright

Concernant l’article

Rendons à l’auteur original ce qui lui revient (merci Mie de me sortir de mon ignorance):

Quand ils sont venus chercher les communistes,
je n’ai rien dit, je n’étais pas communiste.

Quand ils sont venus chercher les syndicalistes,
je n’ai rien dit, je n’étais pas syndicaliste.

Quand ils sont venus chercher les juifs,
je n’ai rien dit, je n’étais pas juif.

Quand ils sont venus chercher les catholiques,
je n’ai rien dit, je n’étais pas catholique.

Puis ils sont venus me chercher.
Et il ne restait personne pour protester…

Pasteur Martin Niemoller (1892-1984), Dachau 1942

Un incident pas une catastrophe

en marge du terrible acharnement naturel contre le Japon, pour lequel l’homme ne peut pas grand chose à part rester humble devant dame nature, nous voici avec un (pour le moment) incident nucléaire de classe 4 sur une échelle de 7 (ouf c’est pas encore Tchernobyl!)….

Plusieurs réflexions:
– la communication faite à ce sujet: tout va bien, on maitrise tout, ce n’est qu’un incident pas une catastrophe dixit notre nouveau ministre de l’industrie

ça laisse songeur et nous rappelle l’histoire du nuage radioactif  qui avait oublié son passeport pour passer la frontière française

les catastrophes on peut pas les renvoyer en charter sur mars monsieur Besson!

– la fiabilité et sureté des installations nucléaires qui sont légion en France et dans le monde. On est sur des technologies fragiles et extrêmement dangereuses. Là c’était une cause naturelle… demain un missile ou un avion sur une centrale ça donne aussi une fusion du cœur du réacteur ????

allez bon troisième bras!!

Vous trouvez ça plausible?

La chronique « une semaine politique » de France Inter du 25/02.

L’idée avancée est assez tordue mais intéressante

[maj]: thèse reprise depuis… comme quoi elle n’était pas si farfelue!!!

allez une petite chanson de chez linux manua… elle ne vous re chaufferas sans doute pas le cœur!

Quand ils sont venus chercher les internautes,
Je n’ai rien dit,
Je n’étais pas un pirate.

Quand ils sont venus espionner les journalistes,
Je n’ai rien dit,
Je n’étais pas journaliste.

Quand ils sont venus virer les humoristes,
Je n’ai rien dit,
Je n’étais pas humoriste.

Quand ils sont venus chercher les immigrés,
Je n’ai rien dit,
J’étais Français.

Quand ils sont venus chercher les Français d’origine étrangère,
Je n’ai rien dit,
J’étais Français. Enfin je le croyais.

Quand ils sont venus interdire les apéros Facebook,
Je n’ai rien dit,
Je n’étais pas alcoolique.

Quand ils sont venus corrompre l’opposition,
Je n’ai rien dit,
Je n’étais pas opposant.

Quand ils sont venus changer les règles électorales,
Je n’ai rien dit,
Je ne votais pas.

Quand ils sont venus changer la Constitution,
Je n’ai rien dit,
Je n’étais pas juriste.

Quand ils sont venus chercher les syndicalistes,
Je n’ai rien dit,
Je n’étais pas syndiqué.

Quand ils sont venus interdire Wikileaks,
Je n’ai rien dit,
Car ils m’ont dit que la transparence c’était la dictature.

Quand ils sont venus remplacer les juges par des procureurs, des préfets ou des Dupont-Lajoie,
Je n’ai pas jugé utile de l’ouvrir,
Je n’étais pas juge.

Quand ils sont venus désigner les directeurs de radio et de TV,
Je n’ai rien dit,
J’ai regardé Secret Story.

Quand ils sont venus diffuser leurs programmes TV,
Je n’ai rien dit,
Je n’ai pas zappé.

Quand ils sont venus chercher les Roms,
Je n’ai pas protesté,
Je n’étais pas Rom.

Quand ils sont venus filtrer Internet,
Je n’ai rien dit,
Je ne suis pas pédophile.

Quand ils sont devenus amnistiés,
Je n’ai rien dit,
Je n’étais pas au courant.

Quand ils sont venus me prélever mon ADN pour le conserver 50 ans,
Je n’ai pas protesté,
Je n’ai rien à me reprocher.

Quand ils sont venus fraterniser avec des dictatures,
Je n’ai pas protesté,
Je n’étais pas un opprimé.

Quand ils sont venus installer une caméra dans ma rue,
Je n’ai pas protesté,
Je n’étais pas un délinquant.

Quand ils sont venus mettre à la disposition de la police tous les mots de passe des internautes,
Je n’ai pas protesté,
Je n’étais pas un terroriste.

Quand ils sont venus chercher les Musulmans,
Je n’ai pas protesté,
Je n’étais pas Musulman.

Puis ils sont venus me chercher,
Et il ne restait personne pour protester.

Elle sent déjà bien fort (la merde) cette campagne!!!